Consultez les rapports de l'Assemblée Générale 2011


Consultez ici tous les rapports de l'Assemblée Générale 2011



TELECHARGEZ L'INTEGRALITÉ DU RAPPORT DE L'ASSEMBLEE GENERALE DU 19 MARS 2011
EN CLIQUANT ICI
Consultez les rapports de l'Assemblée Générale 2011

RAPPORT MORAL ET D'ORIENTATION 2011


En commençant l’écriture de ce rapport moral, que j’ai voulu assez dépouillé et assez sobre, j’ai commencé par regretter de ne pas pouvoir me livrer à quelques-unes de mes facéties habituelles, qui valent ce qu’elles valent, mais qui permettent d’égayer un peu la longue lecture de la narration de notre vertu.

Et puis j’ai pensé au peintre Magritte, qui a osé, sur le tableau représentant le dessin d’une pipe, porter la mention « ceci n’est pas une pipe »…

Effectivement ce n’était pas une pipe puisque c’était la représentation d’une pipe. Alors j’ai envie de vous dire en introduction, « ceci n’est pas un rapport moral ».

 Effectivement puisque c’est l’idée que l’on peut avoir d’un rapport moral, la vie de la Maison telle qu’on peut la ressentir depuis le siège du président.

Attention, on y va dans la lecture

A la MJC, … …nous définissons notre ligne d’horizon…

Avec le Projet associatif 2011-2014 : nous traçons notre chemin.

La préparation du projet associatif, que nous allons vous présenter tout à l’heure, a été lancée en septembre 2010. Il s’agit d’un processus qui vise à mettre en place un projet de « culture commune »  susceptible d’accroître les capacités d’expression des acteurs, en vue de favoriser le développement du bénévolat associatif et d’intégrer celui-ci dans une logique d’ensemble.
Ce chantier me paraît être le sujet le plus important de l’année, et il va conditionner largement la vie de la Maison jusqu’en 2014.

C’est pourquoi je crois utile ici de vous détailler son architecture.
Depuis le début des années 90, les MJC en France n’ont eu de cesse de faire évoluer leurs modes de fonctionnement. Cela s’est traduit par des évolutions statutaires, l’élaboration de la charte et pour la plupart de nos associations la rédaction d’un projet associatif. Sur ce dernier point, pour la MJC de Lézignan-Corbières, structure identifiée nationalement dans notre réseau comme « historique » voire « préhistorique » ce n’était pas le cas.
En effet, avant de s’y atteler, nous avions préféré, réorganiser et moderniser notre fonctionnement global qui commençait à s’essouffler (dépoussiérage de nos statuts, instauration d’un règlement intérieur, mise en place d’une comptabilité analytique, pérennisation de l’équipe professionnelle et réorganisation des tâches).
Les fondations étant renforcées, nous pouvons désormais nous pencher sur la consolidation des murs : le projet associatif est le ciment indispensable au futur développement de notre association.  La réflexion autour de sa mise en place a également permis à la MJC de Lézignan-Corbières de réfléchir autour de sa gouvernance, de rechercher une amélioration de l’offre proposée, de nous recentrer sur nos valeurs et notre vocation. 
Une méthode participative associant toutes les forces vives  Depuis septembre nous avons organisé une dizaine de réunions (dont 5 débats participatifs) qui ont associé, sur la base du volontariat :
  •   administrateurs,
  •   salariés,
  •   responsables des clubs,
  •   élus municipaux,
  •   adhérents particulièrement impliqués,
  •   parents, …
Plus de 80 personnes se sont investies entre septembre 2010 et février 2011.

La réflexion s’est portée sur neuf domaines stratégiques :  
  • La vocation et les valeurs,
  • Les publics adhérents,
  • L’image de la MJC et la communication,
  • Les clubs d’activités,
  • Les actions en direction des jeunes,
  • L’animation locale, la diffusion culturelle et la création artistique,
  • Les finances, les infrastructures et la logistique,
  • Les ressources humaines, le bénévolat et la structuration associative,
  • Le Centre International de Séjour
 
Pour chaque domaine un état des lieux détaillé (questionnaires, enquêtes, statistiques, …) a été présenté et élaboré par le Directeur de la MJC.
 
Le projet associatif est une synthèse de la réflexion de ces rencontres qui ont toutes débouché sur une proposition de mise en place d’actions de développement. Ce n’est donc pas un simple rapport intéressant à ranger dans un tiroir, mais bien le fil conducteur que nous allons suivre, en réalisant ces actions, sur les quatre prochaines années. L’objectif assigné étant de rendre la MJC encore  plus intéressante, encore plus utile et encore plus démocratique.

Au nombre de 140, chaque action, s’appuiera sur les valeurs principales de la MJC qui, il est bon de les rappeler, sont :
 
  • la mise en œuvre du sens de la démocratie,
  • la tolérance et le respect d’autrui,
  • la possibilité offerte à tous d’être des acteurs et pas seulement des consommateurs.
 
140 fiches-actions sont élaborées et mentionnent toutes : les objectifs poursuivis, les étapes successives, les moyens utilisés, les modalités d’évaluation, les acteurs de la mise en place, les publics visés et la date de « fin des opérations ».

Chaque année, à l’occasion de l’Assemblée Générale nous vous ferons un bilan intermédiaire sur le réalisé et sur ce qui nous reste à faire. L’objectif étant vraiment de tout mener d’ici à 2014.

Le pilotage de ces réunions a été assuré par Nathalie BOULBÈS, Directrice-Adjointe de la FRMJC Languedoc-Roussillon qui nous a accompagnés efficacement pendant ces longs mois. Nous la remercions sincèrement pour son soutien et son implication.  

Toutes les forces vives de la Maison auront ainsi été mobilisées sur ce projet. Un tel déploiement d’énergie et d’intelligence va, j’en suis sûr, déboucher sur des avancées majeures dans les années à venir.
Ainsi donc, dans la transparence la plus totale, toutes les questions ont été posées par les nombreux intervenants. Le document qui va vous être présenté dans un instant est le fruit de ce travail.
Il va servir de base à toutes nos améliorations dans les mois et années qui viennent, si vous validez le travail engagé, bien entendu.
   
…pour faire fructifier nos valeurs...
On ne peut pas avancer sans s’appuyer sur nos valeurs.
 
Surtout dans une période de crise des vocations, où l’avoir semble prendre le dessus sur l’être, les MJC demeurent le phare dans la tempête, arc-boutées sur le socle granitique du volontariat et liées entre elles par la force du réseau.

Les bénévolat en est la clef de voute  « Le bénévole est celui qui s’engage de son plein gré, d’une manière désintéressée, dans une action organisée au sein de la communauté » Extrait de la Charte Internationale du volontariat.
 
Les activités de la MJC reposent sur l’engagement de bénévoles et de salariés, « les permanents ».
 
Le, ou la, bénévole est une personne qui choisit librement de donner une partie de son temps à l’association, sans perspective de rémunération.
 
Le bénévole est un membre à part entière de l’équipe assurant le fonctionnement de la MJC.
On estime à environ 14 millions en France le nombre de bénévoles qui mettent leurs compétences, leur temps libre, leur engagement au service des autres. Ils constituent le cœur et le fondement de la vie associative, sans lesquels les associations n’existeraient pas.
 
Notre MJC dispose d’un tissu de bénévoles particulièrement dense et actif, qui est en osmose avec les personnels salariés de la Maison.
 
La plupart des clubs d’activité disposent d’un ou le plus souvent de plusieurs animateurs bénévoles.
Les actions de valorisation du bénévolat De nombreuses actions pour soutenir le bénévolat sont particulièrement nécessaires :
 
Des actions de formation sont régulièrement offertes par le réseau des MJC, dans tous les secteurs d’activité, je devrais même dire d’activités…
Elles sont suivies et permettent à des administrateurs des Maisons ou à des responsables de clubs bénévoles d’acquérir une expérience et une compétence renforcées.
 
Depuis 2010, la MJC a mis en place, dans le respect de la loi fiscale, un dispositif permettant aux bénévoles qui ne demandent pas le remboursement de leurs frais, de déduire ces sommes de leurs impôts sur le revenu. Ce système va être étendu à tous les clubs en 2011. Il permettra également de mesurer l’impact de l’activité bénévole sur la Maison, en terme économique.
 
…en s’appuyant sur notre réseau…

Le soutien au réseau départemental ou régional des MJC

Le réseau des MJC connaît, dans cette période de vaches très maigres pour le monde associatif et culturel, des difficultés d’ordre économique.
Qu’il soit départemental ou régional il permet de mutualiser, de multiplier les bonnes pratiques, de réaliser des échanges toujours fructueux, dans un cadre qui est celui  des valeurs que nous défendons.
La MJC de Lézignan est consciente de sa place au sein de ce réseau.

Elle sait les avantages qu’elle retire de cette présence, elle connaît aussi ses devoirs. Le premier de ceux-ci est de venir en aide aux fédérations lorsqu’elles le nécessitent.

Jamais la MJC ne manquera à ce devoir-là.


La coopération intercommunale des MJC du Lézignanais

L’évolution des collectivités locales, et surtout de celle qui nous intéresse au premier chef, puisqu’elle est notre principale et indéfectible partenaire depuis 1946, va vers la coopération intercommunale.

Toutes les réformes en cours poussent dans le même sens depuis bientôt dix ans.

La MJC de Lézignan, comme monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir, fait de l’intercommunalité sans trop le faire savoir…
En effet, sur nos 1.700 adhérents, seule la moitié réside à Lézignan.
Les autres viennent des communes environnantes, surtout de celles qui sont membres de la Communauté des Communes de la Région Lézignanaise.
Sur ce territoire 8 autres MJC existent, avec lesquelles nous cohabitons avec plaisir, mais avec lesquelles nous n’entretenons pas suffisamment de relations qui seraient pourtant fructueuses pour tous.
Un grand chantier est à ouvrir  dans ce cadre. Il ne devrait faire que des gagnants.
 
…dans un cadre où nos ressources sont optimisées…
 
La MJC atteint un rythme de croisière, il s’agit d’une structure très importante, avec 630 000 € de budget,  1 700 adhérents, 52 clubs d’activité…
Mais malgré cette puissance affichée, la Maison reste un colosse aux pieds d’argile, obligée à des efforts constants pour garder l’équilibre.
 
Le service civique : définition et choix de la Maison

Le service civique permet à des jeunes de passer de six mois à un an dans une structure d’intérêt général moyennant une indemnité prise en charge par l’Etat.
La MJC s’est, dès la mise en place du projet, positionnée pour bénéficier de l’agrément national obtenu par la Confédération des MJC de France et pouvoir recevoir des jeunes dans ce cadre.
Actuellement elle a obtenu quatre volontaires, deux dans le domaine sportif, deux dans le domaine culturel et associatif.
Ces jeunes auront la possibilité d’acquérir une expérience de volontariat enrichissante dans la Maison.

La nécessaire rénovation des locaux et l’accueil de tous les publics

Nos locaux sont l’objet de nos préoccupations depuis longtemps.
Ne nous arrêtons pas à la façade lépreuse du bâtiment, et poussons la porte d’entrée  pour constater que les salles sont occupées à 100%. Aujourd’hui, le niveau de sur-occupation des lieux est un frein à toute évolution de l’association.
L’accueil des personnes ayant des difficultés à se déplacer, malgré quelques efforts, reste encore extrêmement problématique et constitue la préoccupation majeure de mon bureau et de moi-même.
Le Centre International de Séjour est de plus en plus obsolète et ne répond plus aux besoins du tourisme social d’aujourd’hui.
Enfin, cerise amère sur le pudding, la dernière commission de sécurité a remis en cause les aménagements qu’elle avait elle-même préconisés en 2004.
 
Heureusement, à l’horizon de ces nuages point un rayon de soleil.
Consciente de cette situation, et aussi certainement désireuse de s’adapter aux nouveaux enjeux que vont générer pour la ville l’ouverture de la nouvelle cité scolaire en 2015 comprenant un collège et un lycée, la municipalité de Lézignan vient de lancer une étude d’architecte destinée à établir les formes possibles de rénovation de l’espace MJC.

Nous savons bien que les travaux seront engagés selon un plan pluriannuel en fonction des moyens de la ville, mais je tiens à remercier publiquement Monsieur le Maire pour le lancement de cette étude et pour sa volonté d’associer les responsables de la MJC au recensement des besoins.

Une gestion qui doit rester à la pointe

Un rapport moral digne de ce nom ne pourrait se finir sans un mot sur la gestion. On n’en parle pas, c’est donc qu’elle est bonne. Aujourd’hui la Maison fonctionne de façon très professionnelle, dans le respect de toutes les lois et dispositions réglementaires, dans le cadre défini par ses statuts et son règlement intérieur.

Elle dispose d’outils très performants en matière de comptabilité analytique et de suivi des comptes.
C’est le minimum attendu, compte tenu de sa taille, mais c’est le nécessaire qui permet sa bonne marche.
Je remercie tous les acteurs de la rigueur, car elle n’est pas facile au quotidien.
 

Au terme de ce rapport moral mes remerciements vont à l’ensemble des acteurs de cette Maison, Bénévoles ? Salariés ?
Ils sont tellement en symbiose qu’il est difficile de les distinguer ….
Sachant que certains bénévoles (qui ont pourtant une maison) passent plus de 35 heures par semaine à la MJC, et que l’on trouve des salariés dans les murs bien après leurs heures décomptées de travail…
 
Qu’ils soient tous assurés de mon affection et de mes vifs remerciements.
 
Ces remerciements vont aussi à tous nos partenaires, toujours présents, toujours fringants, ceux que j’ai déjà cités dans ce rapport moral : la Ville de Lézignan au premier chef avec laquelle nous entretenons des relations très étroites et un partenariat toujours renouvelé, les Fédérations des MJC aussi, qui nous accompagnent et qui sont une émanation de nous-même, la Direction Départementale Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (ex-DDJS) ou la CAF de l’Aude qui soutiennent nos initiatives.
 
L’imagerie populaire aime bien opposer rigueur et culture, on dit que les créateurs ne sont pas des gestionnaires, que les gestionnaires n’ont aucun sens de la création artistique.
Je n’en suis pas sûr.
 
Je souhaite en tous cas que la MJC de Lézignan continue chaque jour de démontrer le contraire.
 
 
 

Alain QUINTANE
Président de la MJC et du CIS
 

RAPPORT FINANCIER 2011 (bilan 2009/2010)

En exécution de la mission que nous lui avons confiée, le cabinet d’expertise comptable EXCO A2A LANGUEDOC a arrêté les comptes annuels de la MJC pour la période allant du 01 septembre 2009 au 31 août 2010.

Les conventions générales comptables ont été appliquées, dans le respect du principe de prudence, conformément aux hypothèses de base :

- la continuité de l’exploitation,
- la permanence des méthodes comptables d’un exercice à l’autre,
- l’indépendance des exercices

La présentation de nos comptes annuels est conforme aux règles générales d’établissement.

Ils ont été vérifiés par le cabinet de commissariat aux comptes FIDURIS AUDIT de Béziers, mandaté pour cette mission depuis l’Assemblée Générale de 2005.
Le Commissaire aux Comptes présentera son rapport avant les votes

Rédigé le Mercredi 2 Mars 2011 à 16:58 | Lu 673 fois |